Notes pour un accouchement alternatif à Paris

dimanche 29 octobre 2006.
 
Face à la médicalisation de plus en plus importante de l’accouchement et de la naissance en France, avec l’application de protocoles médicaux standardisés adaptés au personnel médical, et non aux femmes et à leurs bébés, et des taux de césarienne, d’épisiotomie, etc. largement supérieurs aux moyennes physiologiques établies par l’OMS, de plus en plus de femmes recherchent des lieux ou des personnes leur permettant de devenir actrice de leur accouchement avec plus de respect physique et psychique.

Pour réaliser des projets d’accouchement plus physiologiques, plusieurs pistes sont à explorer sur Paris. Elles sont peu nombreuses, mais elles existent. Dans tous les cas, il est conseillé de discuter de son projet de naissance avec un à plusieurs praticiens alternatifs avant de faire son choix.

Dans les établissements plus « classiques », on pourra toujours rechercher un dialogue préalable pour communiquer à l’équipe médicale ses souhaits en matière de péridurale, utilisation de l’ocytocine, perfusion, épisiotomie systématique versus risque de déchirure naturelle, monitoring ambulatoire ou pas, désobstruction du bébé, délais de mise au sein pour l’allaitement, etc. Il est possible que votre projet soit bien accueilli, mais généralement il faudra insister pour que vos souhaits soient vraiment pris en compte.

Une première possibilité est l’accompagnement par une doula. Le mot doula désigne aujourd’hui une femme qui a pour vocation d’accompagner et de soutenir la future mère et son entourage pendant la grossesse, l’accouchement et la période postnatale, grâce à son expérience et à sa formation, en complément du suivi médical choisi par les parents, quel qu’il soit (hôpital, clinique, sage-femme libérale... obligatoire pour le suivi d’un accouchement quand une doula est présente). En France, une doula propose un accompagnement dans la continuité, une relation de confiance, de complicité et d’intimité de femme à femme, pour renforcer le sentiment de sécurité intérieure de la mère. Toutes les informations sont disponibles sur le site www.doulas.info, y compris les coordonnées des doulas sur Paris.

Des établissements plus « nature »

Certains établissements sur Paris ont des taux de césariennes, de péridurales, d’épisiotomie, etc. inférieurs aux moyennes parisiennes, et plus proches des moyennes de l’OMS. C’est en général l’indication que ces établissements proposent des démarches plus physiologiques pour accoucher (liberté de position, accompagnement positif, etc.). La clinique des Bluets à Paris dans le 12ème et la maternité des lilas en proche banlieue sont connues pour leurs démarches plus nature.

Accompagnement global : 1 femme/1 sage-femme

Une même sage-femme assure votre suivi pendant la grossesse, la préparation, l’accompagnement pendant l’accouchement et le suivi post-natal (parfois à domicile). Des médecins obstétriciens libéraux à la philosophie plus « naturelle » assurent également un suivi comparable mais ils n’interviennent en général qu’en fin d’accouchement, au moment de l’expulsion (et c’est la sage-femme salariée de l’établissement qui est là pendant le travail).

Accompagnement global avec accouchement en plateau technique

Pour l’accouchement, certaines sages-femmes pratiquent en utilisant les infrastructures médicales, le « plateau technique » de cliniques privées sur paris intra-muros ou périphérie avec lesquelles elles ont des accords spécifiques.

Accompagnement global avec accouchement à domicile

Contrairement aux Pays-bas où l’organisation du système médical à la naissance repose grandement sur l’accouchement à domicile (30 % des naissances), cette formule n’est pas très répandue en France. Le plus souvent, ce sont des sages-femmes (mais aussi quelques médecins), qui assurent ces naissances. Il s’ agit toujours d’un « accompagnement global ». En tout état de cause, le praticien apporte avec lui un minimum de matériel médical (oxygène, divers solutés de perfusion, aspirateur de mucosités, médications etc.). Il existe une dizaine de sage-femme qui proposent l’accompagnement global avec accouchement en plateau technique ou à domicile à Paris/Région Parisienne (liste et coordonnées disponibles sur : http://perinatalite.chez-alice.fr/repertoire-praticiens.pdf).

Le répertoire des médecins obstétriciens « anti-hyper médicalisation » n’existe pas. Mais, il est connu qu’environ 2 à 5 médecins de ce type pratiquent à Paris.

Des informations sur la naissance « au naturelle » à Paris et en France sont aussi disponibles sur les sites :
-  www.fraternet.org/naissance_citoyennete/index.html ou www.fraternet.org/naissance/index.html : site avec de nombreux liens vers d’autres sites, groupes de discussions, etc. qui portent sur la naissance plus respectueuse, l’éducation non violente, le portage, etc.
-  www.accueilnaissance.fr : site d’une association parisienne d’accueil de futurs ou jeunes parents intéressés par les méthodes alternatives.
-  http://idees.parents.free.fr/ : association basée à Antony de parents intéressés par une naissance respectueuse, l’allaitement, le portage, etc.
-  http://maternage.free.fr/
-  http://www.cesarine.free.fr/ : Pour tous ceux qui se sentent concernés par la césarienne, et qui ne se contentent pas d’entendre que "l’essentiel, c’est que la maman et le bébé aillent bien"
-  http://www.lllfrance.org/ : site de la leche league, association de mères soutenant d’autres mères dans leur démarche d’allaitement (le ministère de la santé recommande 6 mois exclusif et jusqu’à 2 ans et plus en complément, mais ne dit pas comment le faire en travaillant, en voulant dormir un peu, etc. !)

Marie-Florence, maman de Inès, née en septembre 2005

Forum